Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2017 > mars > 27

Peine légère pour une lourde fraude

27 mars 2017 Brève Entreprises

Le groupe de BTP Bouygues qui participe à la construction de l’EPR de Flamanville vient d’être condamné par la justice pour travail dissimulé. La multinationale avait recruté 163 travailleurs polonais par l’intermédiaire d’Atlanco, boîte d’intérim établie en Irlande, agissant via une succursale chypriote. Les contrats qu’on faisait signer à ces travailleurs polonais étaient rédigés en grec ! Pour qu’ils ne puissent même pas contrôler les conditions qu’on leur faisait.

Pour ce travail dissimulé, pour la surexploitation de ces ouvriers en toute illégalité, le multimilliardaire n’a eu droit qu’à une amende ridicule de 29 950 euros (et non de 30 000 euros, ce qui l’aurait privé d’accès aux marchés publics, une sanction mille fois plus dissuasive). La justice applique la tolérance zéro pour les jeunes de banlieue brûleurs de poubelles. Mais avec les délinquants du CAC 40, c’est une autre chanson.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article