Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > avril > 19

Paris : hôtels de luxe aidés, salariés jetés

19 avril 2021 Brève Entreprises

Westin Vendôme, Hyatt Louvre, Marriott Rive Gauche… Les grands hôtels parisiens tirent argument de la crise sanitaire pour licencier par centaines leurs salariés (personnel de nettoyage, gouvernantes, etc.) dans le but de les remplacer par une main-d’œuvre sous-traitée, encore moins payée et au statut encore plus flexible ou en faisant miroiter aux licenciés la promesse de les réembaucher ultérieurement… à des conditions de salaire et de travail dégradées.

Pourtant, ces hôtels huppés empochent des millions d’argent public (rien qu’à Paris, 4 milliards d’aides de l’État au tourisme et à l’hébergement-restauration, dont 829 millions pour financer intégralement l’activité partielle). Depuis le 4 mars, certains de ces salariés licenciés organisent des rassemblements de protestation devant leur hôtel, les « jeudis de la colère », conscients que la lutte solidaire est la seule arme efficace des travailleuses et des travailleurs.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article