Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2018 > juin > 4

Parcourspercherie

4 juin 2018 Brève Politique

Le 22 mai, les premiers résultats de Parcoursup ont été connus : seule la moitié des élèves avaient au moins une réponse positive. Depuis, plus de 70 % en ont une, mais souvent bien loin de leur préférence (il était impossible de classer ses vœux). On est néanmoins certain que beaucoup d’élèves resteront sur le carreau au final, car on a beau changer le logiciel il reste le problème du manque de places, faute d’un investissement massif pour accueillir les enfants du baby-boom des années 2000.

Et d’ores et déjà tout le monde a remarqué que les critères retenus par les filières ont nettement désavantagé les lycéens des banlieues populaires. Parcoursup sert surtout aggraver la ségrégation sociale.

La colère contre cette sélection new-look a commencé à s’exprimer. Gageons qu’elle continuera à monter au-delà même de l’été.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article