Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > août > 22

Panthéon : Joséphine in, Gisèle out

22 août 2021 Brève Politique

Joséphine Baker, la célèbre chanteuse, danseuse et meneuse de revue franco-américaine, va entrer au Panthéon le 30 novembre. L’artiste afro-américaine était aussi connue pour s’être engagée dans la Résistance pendant la Seconde Guerre mondiale et avoir lutté toute sa vie contre le racisme, adoptant douze enfants de nationalités, de couleur et de religions différentes. Décorée par de Gaulle de la Légion d’honneur, elle faisait l’unanimité de la gauche à la droite, à l’exception d’une poignée de racistes et de nostalgiques de Vichy. Bref, une personnalité « consensuelle » comme Macron les aime pour se faire mousser.

Par contre il a dit non à la panthéonisation de l’avocate Gisèle Halimi, marquée à gauche, défenseuse des militants du FLN algérien et en pointe dans les luttes d’émancipation des femmes. Selon le locataire de l’Élysée, elle serait « trop clivante ». Et ce n’est le moment de se mettre à dos une partie de l’électorat de droite à quelques mois de la présidentielle.

À la réflexion, il est peu probable que l’ardente féministe Gisèle Halimi ait apprécié de voir sa dépouille mortelle reposer dans un temple laïc dont la devise bien sexiste, inscrite sur son fronton, est : « Aux grands hommes la patrie reconnaissante ».

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article