Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > octobre > 16

Pakistan : quand viols riment avec conversions forcées

16 octobre 2021 Brève Monde

Noor-ul-Haq Qadri, le ministre des Affaires religieuses et de l’Harmonie confessionnelle pakistanais, a opposé son veto à un projet de loi qui aurait puni d’une peine de prison de cinq à dix ans et d’une amende comprise entre 5 000 et 1 000 euros toute personne qui forcerait une jeune fille mineure de moins de 18 ans à se convertir à l’islam. Chaque année un millier d’adolescentes et de jeunes filles, hindoues ou chrétiennes, sont enlevées à leur famille, contraintes de se convertir à l’islam contre leur gré, mariées de force à des hommes beaucoup plus âgés qu’elles, battues, violées, voire prostituées. Mais, selon le ministre des cultes, interdire de telles pratiques serait contraire à la charia. Justifier des mœurs barbares et moyenâgeuses en invoquant le bon Dieu fait porter à ce dernier un chapeau beaucoup trop large pour lui.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article