Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2019 > décembre > 2

« On croit mourir pour la patrie ; on meurt pour des industriels. » Anatole France

2 décembre 2019 Brève Monde

Suite à la collision de deux hélicoptères, 13 soldats français de l’opération militaire Barkhane sont morts au Mali.

Drapeaux, clairons et larmes de circonstance, le gouvernement dégouline de patriotisme pour faire pleurer dans les chaumières. Mais, hormis la défense des intérêts des représentants de la Françafrique – Areva en tête –, l’intervention militaire française qui dure depuis 2014 a été coûteuse en vies humaines et n’a en rien amélioré le sort des populations civiles. Elle n’a même pas détruit les foyers djihadistes au Sahel – prétexte initial de cette intervention.

Les dirigeants français utilisent les vieilles recettes pour maintenir leur emprise sur une partie de l’Afrique et de ses ressources. Troupes françaises hors d’Afrique !

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article

Mots-clés