Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2018 > février > 19

« On bosse ici, on vit ici, on reste ici ! »

19 février 2018 Brève Politique

Plus d’une centaine de travailleurs sans papiers employés dans l’intérim, la livraison ou le nettoyage se sont mis en grève depuis le 12 février. Ils demandent d’abord leur régularisation. Celle-ci, prévue par la loi, ne peut être accordée que si leur employeur accepte de remplir un formulaire administratif (un Cerfa). Ce qui dans l’intérim requiert une véritable bagarre. Ils s’inquiètent aussi du projet de loi « asile et immigration » du gouvernement qui prévoirait cinq ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende pour les personnes travaillant sous un alias (une autre identité que la leur), jusque-là toléré, donnant ainsi un moyen de pression aux employeurs refusant de remplir le Cerfa. Ces grévistes s’inspirent à raison des grandes grèves de sans-papier de 2008 et 2009, lesquelles avaient permis à la fois de les régulariser et de prouver que les immigrés sans papiers sont avant tout des travailleurs, comme nous tous.

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article