Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2017 > février > 13

Non au délit de solidarité

13 février 2017 Brève Politique

Cédric Herrou, agriculteur de la vallée de la Roya, proche de l’Italie, a été condamné à 3 000 euros d’amende avec sursis pour « aide à l’immigration clandestine ».

Grâce aux soutiens qu’a suscité l’action de l’agriculteur en faveur des réfugiés, c’est bien moins que ne demandait le procureur. Mais le tribunal a tenu néanmoins à imposer une condamnation « de principe », comme s’il devait être un principe, dans la soi-disant « patrie des Droits de l’Homme », de poursuivre comme délinquants ceux qui aident des gens fuyant la guerre ou la misère en les transportant et leur procurant nourriture et logement.

La « non assistance à personne en danger » n’est donc plus un délit, ce serait même une vertu aux yeux de nos juges.

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article