Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > octobre > 18

Massacre du 17 octobre 1961 : le service minimum du préfet de police

18 octobre 2021 Brève Politique

Le préfet de police de Paris, Didier Lallement, a déposé une gerbe de fleurs au niveau du pont Saint-Michel, dimanche 17 octobre à huit heures du matin, 60 ans jour pour jour après le massacre d’Algériens sur ordre et sous l’autorité de son prédécesseur de l’époque, Maurice Papon. Il n’a pas prononcé un mot au cours de cette cérémonie qui s’est déroulée devant quelques journalistes et policiers, mais en l’absence de familles de victimes ou de rescapés. C’est ce qu’on appelle un service ultra-minimum. Il y a des hommages au rabais qui sont pires que des insultes.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article