Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > mars > 4

Maroc : six ans de prison ferme pour le journaliste Omar Radi

4 mars 2022 Brève Monde

La cour d’appel de Casablanca a confirmé la lourde peine prononcée en première instance contre le journaliste et défenseur des droits humains Omar Radi. Il a été condamné, dans la nuit de jeudi 3 au vendredi 4 mars, à six ans de prison ferme pour « atteinte à la sécurité intérieure de l’État » et « financement de l’étranger ». Pour faire bonne mesure, et tenter de le discréditer, la cour avait ajouté le crime de « viol », deux affaires a priori distinctes mais instruites et jugées conjointement. Le reporter indépendant de 35 ans, très critique à l’égard du régime, avait déclaré avant la délibération du juge et dans un tonnerre d’applaudissements de ses partisans dans la salle d’audience : « Mon seul tort est d’avoir réclamé une justice indépendante. » Et indépendante, la justice vient de montrer qu’elle ne l’était pas.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article