Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > juillet > 10

Loir-et-Cher : petits arrangements entre amis

10 juillet 2021 Brève Politique

Après quatre ans passés à la tête du Conseil départemental du Loir-et-Cher, l’ancien député Nicolas Perruchot vient de tirer sa révérence. Ses collègues lui ont, bien entendu, souhaité une retraite calme et heureuse. Mais pas si sûr qu’il en soit ainsi. En effet des petits curieux ont mis à jour d’étranges mouvements de fonds entre le compte en banque personnel de Perruchot et une structure qu’il avait créée en 2018, l’Observatoire du dialogue social. Or le dit Observatoire a d’abord a reçu un chèque de 20 000 euros de la Fédération du Bâtiment, somme qui s’est retrouvée peu après sur le compte de Perruchot. Il faut dire que les rapports de Perruchot avec cette fédération professionnelle étaient étroits puisqu’en tant que leader du département il supervisait les travaux qui concernaient notamment les routes et la construction des collèges. Une autre somme, de 15 000 euros provenant de TDF, anciennement TéléDiffusion de France, chargée de la couverture numérique du département, a elle aussi atterri sur son compte après avoir transité par l’Observatoire du dialogue social.

Celui que l’on surnommait jadis « le tombeur de Jack Lang », pour avoir ravi la mairie de Blois à l’ancien ministre socialiste en 2001, semble cette fois être tombé... sur un os.  

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article