Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > janvier > 14

Lille : un jeune livreur clandestin écrasé par un camion

14 janvier 2022 Brève Économie

Un adolescent de 16 ans, qui circulait à bicyclette dans le quartier de Fives, a été percuté par un camion et est décédé. Il était porteur d’une sacoche de l’entreprise britannique Deliveroo et, selon toute vraisemblance, effectuait une livraison. Un représentant de l’entreprise a assuré qu’il ne s’agissait pas d’un livreur « officiel » et que les mineurs ne pouvaient pas travailler chez elle. Si l’enquête doit encore déterminer les circonstances exactes du drame, la mort du jeune homme a relancé la polémique sur les « livreurs fantômes », ces personnes qui ne sont pas censées travailler pour les différentes plateformes, mais qui parviennent à emprunter ou à sous-louer, contre rémunération, un compte enregistré légalement. Ils sont des milliers dans ce cas. Car depuis des années, des titulaires de comptes de livreurs sous-traitent leur activité à des personnes encore plus précaires qu’eux : mineurs, sans-papiers, migrants en situation irrégulière, etc. Et ces livreurs multiplient les risques et le nombre de courses, chacune étant payée à un prix dérisoire. L’an dernier, le Collectif des livreurs autonomes de plateformes estimait qu’à Paris par exemple, plus de la moitié des livreurs étaient sans papiers. Et, ces derniers mois, les accidents, parfois mortels, se sont multipliés. Preuve que l’uberisation tue.

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article