Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2020 > mars > 22

« Les temps extraordinaires nécessitent une action extraordinaire »

22 mars 2020 Brève Politique

Sûrement pas pour lutter contre la misère ou la pauvreté ! Si Christine Lagarde, ancienne ministre de l’Économie de Sarkozy et actuelle présidente de la Banque centrale européenne (BCE), déploie des moyens « extraordinaires » comme elle dit, c’est pour voler à la rescousse des financiers.

La BCE a mis en place un plan de rachat des dettes à hauteur de 750 milliards d’euros d’ici la fin de l’année : 750 milliards donc offerts aux banques en espérant que ce geste les soulage et leur permette d’aborder sereinement l’avenir ! Il faut dire qu’elles vont devoir prêter aux États européens qui ont d’ores et déjà sorti la grosse artillerie pour sauver les patrons du naufrage. Le gouvernement allemand parle déjà d’un plan de relance à 350 milliards.

Quand les hospitaliers ou les chercheurs réclament plus de moyens, c’est à peine si on leur donne l’aumône, mais que les banquiers toussotent et les dirigeants sortent illico le carnet de chèques !

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article