Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2018 > janvier > 15

Les riches ont horreur de la mixité sociale

15 janvier 2018 Brève Société

La loi Solidarité et renouvellement urbains (SRU) exige qu’un quart des résidences principales construites dans une ville soient constituées de HLM. Sur les 1 152 localités concernées, plus de la moitié n’ont pas respecté ce quota. Exemple : la ville de Cannes ne réalise que 9 % de son programme et Neuilly-sur-Seine seulement 15 %. Ce refus de mixité sociale est particulièrement flagrant pour la ville de Chazay-d’Azergues (banlieue de Lyon) qui, depuis 17 ans n’a jamais dépassé les 5 %.

Les amendes sont dérisoires, voire peu appliquées, et ces communes préfèrent céder leurs terrains à de riches particuliers. Maires et préfets sont aux petits soins pour ces bourgeois qui préfèrent l’entre-soi et répugnent à se mêler à une population plus modeste.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article