Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > juillet > 6

Les petites combines de Woerth et Tapie

6 juillet 2021 Brève Politique

La tempête judiciaire souffle sur Sarkoland. Après la condamnation de Sarkozy, c’est son ancien ministre des Finances, puis du Travail, Éric Woerth, qui vient d’être mis en examen le 2 juillet pour « complicité de fraude fiscale ». En 2009, Woerth avait fait en sorte que l’homme d’affaires véreux Tapie ne paie que 1,67 % d’impôts sur les deux tiers d’une somme de 403 millions d’euros que lui avait versée le Crédit Lyonnais, suite à un « arbitrage ». Arbitrage qui s’est avéré truqué et a depuis été annulé. L’impôt normal sur ce genre de rentrée de fonds est de 33,3 %.

Woerth avait déjà été poursuivi pour plusieurs affaires, notamment à propos de conflits d’intérêts en raison de ses relations avec la multi-milliardaire Bettencourt, mais jamais condamné. Il est aujourd’hui député LR et président de la commission des Finances de l’Assemblée. Voilà le genre de personnage qui fait régulièrement la morale aux chômeurs et veut réduire leurs allocations.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article