Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > septembre > 23

Les locaux poubelles de la garde à vue

23 septembre 2021 Brève Société

Dominique Simonnot, la contrôleuse générale des lieux de privation de liberté, vient de publier un rapport sur les locaux de garde à vue de 17 commissariats de Paris et de Seine-Saint-Denis. Et ce n’est pas triste : jusqu’à six personnes dans une même cellule de cinq mètres carrés, des toilettes bouchées, des robinets cassés, des matelas et des couvertures pas desinfectés, des masques anti-Covid en nombre insuffisant, une saleté innommable et des odeurs pestilentielles. Et de conclure : « Inadmissibles en temps ordinaires, ces conditions de promiscuité et d’hygiène le sont plus encore en période de crise sanitaire. » Réponse de Darmanin, le ministre de l’Intérieur : il s’agit là d’un constat « trop général et trop catégorique ». On attend cependant qu’il indique où se trouvent les locaux de garde à vue cinq étoiles que Simonnot a oublié de mentionner dans son rapport… qui n’est que le dernier d’une bonne dizaine publiés sur la question.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article