Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > août > 16

Les charognards de la politique

16 août 2021 Brève Politique

Après le meurtre le 9 août d’Olivier Maire, un prêtre de la congrégation des missionnaires montfortains à Saint-Laurent-sur-Sèvre, Marine Le Pen, Laurent Wauquiez, Xavier Bertrand ou Philippe de Villiers se sont empressés de décliner leur thème favori par tweet et autre média en vue : l’expulsion des immigrés en situation irrégulière.

Le meurtrier présumé, Emmanuel Aayisenga, est un demandeur d’asile rwandais qui s’est constitué prisonnier au lendemain du drame. Il était accueilli par la congrégation catholique, car son dossier faisant état d’atrocités subies au Rwanda n’avait pas abouti. Il vivait donc en situation irrégulière depuis huit ans. Sa santé mentale s’était dégradée, il avait passé un mois en hôpital psychiatrique et était sous contrôle judiciaire depuis l’incendie de la cathédrale de Nantes pour lequel il s’était accusé.

Faire fi de la réalité qui se cache derrière ce drame lié à la politique inhumaine du droit d’asile ; ou faire fi de la famille du prêtre qui ne voulait pas d’un tel étalage, voilà qui n’embarrasse pas les racleurs de fonds d’égout de la politique.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article