Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > décembre > 11

Les bisbilles sans fin de la « gauche de gouvernement »

11 décembre 2021 Brève Politique

Après un appel solennel d’Anne Hidalgo à ses concurrents de la gauche réformiste pour accepter une primaire afin de les départager, c’est Arnaud Montebourg qui se met en scène sur son compte Twitter en train d’appeler au téléphone Jean-Luc Mélenchon, Yannick Jadot et Fabien Roussel avec le même objectif. Bref la candidate socialiste, maire de Paris, et l’ancien ministre de l’Économie et du Redressement productif devenu apiculteur, n’ont plus qu’un mot à la bouche : l’unité. Mais, outre que les autres candidats font la sourde oreille, on peut se demander à quoi pourrait bien servir cette unité quand bien même elle se réaliserait. À mener la même politique anti-ouvrière « de gauche » que l’on a connue sous Mitterrand, Jospin ou Hollande ? Non merci, les travailleurs ont déjà donné.

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article