Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > mai > 19

Législatives : condamné pour violences conjugales, mais adoubé par la majorité présidentielle, il finit par se retirer

19 mai 2022 Brève Politique

Jérôme Peyrat était le candidat de la majorité présidentielle dans la quatrième circonscription de Dordogne. C’est un ancien conseiller d’Emmanuel Macron à l’Élysée. Petite tache sur son CV : il avait été condamné en septembre 2020 à 3 000 euros d’amende avec sursis pour des violences conjugales sur son ex-compagne. Ce qui n’empêchait pas Stalinas Guerini, le délégué général de La République en marche, de le soutenir en affirmant sur France Info : « C’est un honnête homme, je ne le crois pas capable de violences sur les femmes. » Bref un affreux malentendu judiciaire. Une attitude qui avait fait grincer des dents aux militants macronistes locaux qui avaient décidé de soutenir la députée sortante contre Peyrat. Ce dernier a finalement décidé de jeter l’éponge. Mieux vaut tard…

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article