Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Les articles du site

Le ver était dans le fruit… et le Vert dans le fric ?

16 septembre 2020 Article Entreprises

« Bio c’bon » serait en faillite. Des milliers de petits investisseurs qu’on avait attirés en leur faisant miroiter la carotte de plus-values certaines, modernes et non polluantes, sont en train de boire le bouillon (de légumes !). Les maigres économies qu’ils avaient mises dans le pot à compost, germes d’un capitalisme vert prometteur, ont été bouffées par les vers. Triste fin.

Ils étaient – nous dit-on – 2 800 petits épargnants à avoir ainsi englouti leur blé (en moyenne entre 20 000 et 30 000 € chacun), espérant un rendement annuel de 7 % au bout de cinq ans d’investissement. Ça poussait bien : 158 magasins et 40 points de vente à l’étranger (Italie, Suisse, Japon…), 1 500 salariés, troisième distributeur de bio derrière Biocoop et Naturalia. Sauf que l’affaire, bâtie sur une succession d’opérations financières spéculatives, était menée par un dirigeant de société financière plus ou moins véreuse, semble-t-il. Et la voilà qui affiche soudain 226 millions de déficit et se retrouve en règlement judiciaire. Pas perdu pour tout le monde : l’enseigne s’étant taillé un nom, quelques grands groupes sont prêts à faucher et moissonner derrière, en rachetant à bas prix, à commencer par Picard, Carrefour ou Casino. De quoi indemniser les créditeurs auprès desquels Bio c’bon a des dettes… mais pas les pigeons investisseurs.

Pourtant le marché du bio est en pleine expansion, précise le journal économique La Tribune, qui conclut en citant le commentaire d’un « expert » économique : « Il y a une sélection darwinienne qui fait que oui, on peut trébucher sur un marché en croissance. »

Dans la jungle capitaliste règnent les sauvages lois de la nature mais la part du lion reste au billet… vert !

Olivier Belin

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article