Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2018 > janvier > 29

Le fric, c’est chic

29 janvier 2018 Brève

Baisers forcés, mains aux fesses, exhibition sexuelle, propos sexistes… Le témoignage des deux journalistes du Financial Times, qui s’étaient faites embaucher comme hôtesses à l’occasion d’un diner huppé le 18 janvier, est glaçant. Censés représenter la « crème » de la haute société britannique, les 360 hommes politiques et d’affaires se sont déchaînés contre les seules femmes présentes, les hôtesses qui avaient été invitées par leur employeur à être « sexy ». Sous couvert de charité « aux enfants défavorisés », il y avait parmi les lots aux enchères, une nuit dans un club de strip-tease ou une opération de chirurgie esthétique « pour donner un peu de piquant à votre femme ». Dans l’entreprise ou à l’extérieur, la « crème » de la société sent le pourri.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article