Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2018 > septembre > 10

Le climat victime du capitalisme

10 septembre 2018 Brève Monde

Samedi dernier, plusieurs dizaines de milliers de manifestants ont « marché pour le climat ». Une manifestation nombreuse, reflétant une prise de conscience face à l’urgence écologique. Mais cette marche a été aussi une foire aux illusions, entretenues par des politiciens comme Nicolas Hulot ou des représentants du Medef comme Laurence Parisot.

Pour répondre réellement au problème climatique, il faudra s’en prendre aux intérêts des grands groupes capitalistes. Quand le gouvernement organise le sabotage du ferroviaire au profit de la route, continue d’autoriser le glyphosate et donne son feu vert à des dizaines de projets aussi polluants qu’inutiles, il le fait dans le seul intérêt d’une minorité de profiteurs et n’a aucune intention d’y mettre un frein.

Il y a urgence à se mobiliser contre ce système capitaliste tout entier, qui exploite les hommes et détruit la planète.

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article