Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2016 > juillet > 4

Loi Travail

Le bal des faux-culs…

4 juillet 2016 Brève Politique

Le Sénat, majoritairement à droite, a aggravé la loi Travail le mardi 28 juin : suppression des 35 heures, passage de 11 à 20 salariés pour rendre obligatoires les délégués du personnel et de 50 à 100 salariés pour obliger le patron à créer un Comité Hygiène, Sécurité et Conditions de Travail (CHSCT), licenciement économique facilité, etc. Il a même réintroduit le plafonnement des indemnités prud’homales en cas de licenciement illégal, que Valls avait retiré pour plaire à la CFDT (en maintenant une sorte de plafond « indicatif »).

Deux jours plus tard, les députés PS suppriment ces modifications du Sénat et reprennent le texte initial contre lequel, depuis quatre mois, nous descendons dans la rue pour en exiger le retrait. Et voilà que le gouvernement prétend protéger les travailleurs : façon de dire « vous voyez, ça pourrait être pire, remerciez-nous ».

C’est juste un partage des rôles.

Mais de cette loi, on n’en veut pas. Et même si le gouvernement la fait passer (en achetant les quelques députés du PS un peu réticents, ou grâce au 49.3) on continuera à lutter contre sa mise en application. « Ce que le pouvoir fait, la rue peut le défaire ».

Participons nombreux à la manifestation contre la loi Travail, ce mardi 5 juillet :

À Paris, départ à 14 heures de Place d’Italie

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article