Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > avril > 2

Le Sénat découvre la grande misère des hôpitaux

2 avril 2022 Brève Société

Malgré tout le battage fait autour du Ségur de la santé, à l’été 2020, les maux dont souffre l’hôpital public persistent. C’est ce qu’affirme sans surprise une commission d’enquête du Sénat dont le rapport vient d’être dévoilé. À l’époque, le ministre de la Santé, Olivier Véran, avait promis la création de 15 000 postes et le déblocage d’une enveloppe de 8,2 milliards d’euros par an. Au final pratiquement rien n’a changé. Le rapport dénonce un « saupoudrage de mesures » entre 2020 et 2022, constate que « rien qu’à l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), pas moins de 1 400 postes d’infirmiers sont vacants. C’est 1 000 de plus qu’en octobre 2019, avant la pandémie » et pointe notamment la faible attractivité des métiers de santé publique, provoquée par « des conditions de travail dégradées ». Mais, promis-juré-craché, si Macron est réélu, tout va s’arranger au cours du prochain quinquennat. Il n’y a plus qu’à croiser les doigts en faisant, par précaution, brûler un cierge à sainte Rita, la patronne des causes désespérées.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article