Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > février > 5

La pêche industrielle détruit les écosystèmes marins

5 février 2022 Brève Économie

L’ONG Sea Shepherd a accusé le chalutier-usine Margiris d’être à l’origine d’un banc de 100 000 merlans bleus morts, qui dérivait à 300 kilomètres au large de La Rochelle, dans le golfe de Gascogne et qui avaient été rejetés en mer après avoir été capturés. L’armateur a plaidé l’accident dû à une rupture de chalut. Le Margiris, second plus grand chalutier au monde, mesure plus de 140 mètres de long, l’équivalent de 14 navires de pêche alignés les uns derrière les autres. Il pèse plus de 6 200 tonnes et utilise un filet de 600 mètres de long qui couvre jusqu’à 200 mètres en largeur. Il peut ainsi pêcher et stocker 250 tonnes de poissons en une seule journée. Cela correspond à ce que capture en un an une soixantaine de pêcheurs artisanaux. De nombreux pays ont d’ailleurs banni ces bateaux de leurs zones de pêche du fait de leur impact très nocif sur les écosystèmes marins, en plus de la sur-pêche qu’ils occasionnent. Sea Shepherd accuse la France de faire preuve de laxisme dans ce domaine. C’est le moins que l’on puisse dire…

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article