Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2017 > octobre > 16

La fibre tueuse frappe toujours

16 octobre 2017 Brève Politique

21 ans après l’interdiction de l’amiante, la cour d’appel de Paris a annulé le procès qui devait avoir lieu contre les responsables nationaux dans deux affaires emblématiques de la fibre cancérogène : le campus parisien de Jussieu et les chantiers navals Normed de Dunkerque.

Scandalisées, quelques centaines de personnes manifestaient à Paris vendredi dernier, rappelant que l’amiante pourrait faire 100 000 victimes supplémentaires d’ici à 2050. L’État ne veut pas risquer de jurisprudence. Reconnaître une responsabilité pénale dans ce domaine, cela risquerait de poser des problèmes à bien des patrons d’entreprises. Ils devraient indemniser les victimes, alors qu’ils considèrent le désamiantage comme un surcoût plutôt que comme une nécessité pour nous éviter des cancers du poumon ou d’autres pathologies.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article