Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2018 > avril > 16

La dette de la SNCF

16 avril 2018 Brève Entreprises

Macron a annoncé que l’État pourrait reprendre tout ou partie de la fameuse dette de la SNCF. A l’écouter, ce serait un cadeau fait aux cheminots, ou au moins une contrepartie à la fin du statut.

Mais la dette de la SNCF, ce n’est pas la faute aux cheminots ni au statut. C’est d’abord le résultat d’une politique d’endettement décidée par les gouvernement successifs pour la construction des lignes TGV, pour le grand profit des entreprises du BTP.

Si aujourd’hui le gouvernement s’apprête à reprendre une partie de la dette, c’est pour faire de la SNCF une affaire plus rentable, qui dégage plus des bénéfices. Cela n’a rien à voir ni avec le service public ni avec les revendications des cheminots.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article