Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2019 > août > 26

L’hommage de Macron aux soldats africains : silence sur le massacre de Thiaroye en 1944

26 août 2019 Brève Politique

  Le 15 août, Macron rendait hommage aux soldats africains morts pour la France lors du débarquement de Provence en 1944. Et d’évoquer avec des accents néocolonialistes « la part d’Afrique de la France », « le sang versé » par ces soldats marocains, algériens, tunisiens, zouaves, spahis appelés sans nuances tirailleurs sénégalais. Quel cynisme ! Le 1er décembre de cette même année 1944, d’anciens prisonniers de guerre africains regroupés dans le camp de Thiaroye près de Dakar manifestaient pour le paiement d’arriérés de solde et la prime de démobilisation toujours pas versée après des mois de promesses. Des gendarmes français appuyés par des troupes coloniales répondirent à ces « héros » par la mitraille, faisant au moins 70 morts et des dizaines de blessés. D’autres manifestants furent emprisonnés, punis d’une amende et leur prime de démobilisation supprimée. « La part d’Afrique de la France » ? Mépris, oppression et massacre !

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article