Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2020 > mai > 11

Jusqu’où iront-ils pour nous faire bosser ?

11 mai 2020 Brève Politique

Pour « libérer » les parents et les renvoyer au travail, la rentrée des tout-petits est supposée se faire dès mardi dans les écoles maternelles.

Un gamin entre trois et cinq ans est supposé rester assis sans bouger pendant quatre heures dans la journée, sans possibilité de se déplacer en classe, d’aller vers ses petits camarades confinés à leur place à plus d’un mètre, sans avoir droit à un câlin s’il s’est fait mal ou a un chagrin… En mangeant à sa place en classe et tout seul…

Des conditions qui relèvent de la maltraitance. Beaucoup de maires ont refusé d’ouvrir les écoles et, là où cela se ferait, certains directeurs ou instits ont conseillé aux parents de ne pas envoyer leurs enfants vu les conditions : ils ont bien raison !

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article