Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > août > 11

JO de Paris de 2024 : c’est déjà mal barré

11 août 2021 Brève Société

Tony Estanguet, le président du Comité d’organisation des JO et Jeux paralympiques de Paris 2024, a annoncé que le karaté ne fera pas partie des sports représentés aux prochains jeux malgré la médaille d’or du français Stephen Da Costa à Tokyo. Raison invoquée : ce sport n’attire pas suffisamment de téléspectateurs et « ne cartonne pas » auprès des jeunes qui regardent les réseaux sociaux. Or, plus le nombre de téléspectateurs, jeunes et moins jeunes, est important, plus les entreprises se précipitent pour passer des pubs sur les sites ou le petit écran, ce qui rapporte de l’argent au Comité international olympique qui a le monopole des droits aux images.

En outre l’affirmation d’Estanguet et d’Anne Hidalgo, la maire de Paris, selon laquelle ces jeux seraient les plus écolos de l’histoire récente de l’olympisme fait sourire. Par exemple, les épreuves de surf se dérouleront… à Tahiti. Les participants, leurs accompagnateurs et les journalistes devront donc parcourir plus de 31 000 km aller-retour en avion pour y participer ou y assister. Bonjour l’empreinte carbone. Et cela alors qu’il aurait été possible de les organiser sur la côte basco-landaise qui possède nombre de spots où ce sport est pratiqué depuis des décennies. De là à penser que cette décision n’a pas été seulement prise par amour de sport, il n’y a qu’un pas… que seuls les mauvais esprits franchiront.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article