Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > septembre > 15

Israël : une loi anti-arabe n’existe plus  ? N’en tenez pas compte  !

15 septembre 2021 Brève Monde

L’Association israélienne des droits civiques fait état d’une lettre émanant de l’Autorité de la population, de l’immigration et des frontières, qui explique que la ministre de l’Intérieur, Ayelet Shaked, qui appartient au parti nationaliste Yamina, vient de lui ordonner d’ignorer le fait qu’une loi, défavorable aux Arabes israéliens, avait été abolie en juillet dernier par le Parlement. L’abolition de cette loi favorisait la réunification familiale entre Palestiniens ayant la nationalité israélienne et ceux vivant dans les territoires occupés. Elle permettait notamment à des conjoints d’acquérir la nationalité israélienne après mariage avec un Arabe israélien. Mécontente de son abolition, Shaked a donc décidé que son administration n’examinerait plus aucun dossier touchant à ce problème en attendant qu’une autre politique, voire une nouvelle loi anti-arabe, soit mise en place. Bref, légal ou non, l’apartheid est toujours là.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article