Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > août > 27

Israël : la police pas pressée d’arrêter des voyous juifs

27 août 2021 Brève Monde

Trois membres du conseil municipal de la petite ville de Binyamina, dans le centre d’Israël, viennent d’écrire au chef de la police locale, Kobi Shabtai, pour lui demander pourquoi personne n’avait été arrêté, ni inquiété, ni inculpé, à la suite de deux attaques contre des citoyens arabes de la ville. Elles s’étaient produites en mai dernier, lors des émeutes qui avaient opposé les Palestiniens aux forces de sécurité israéliennes. La plus sérieuse d’entre elle avait été menée par des hommes portant la kippa. Ils avaient attaqué une voiture conduite par un bédouin, gardien de chantier, brisé ses vitres, extirpé le conducteur du véhicule pour ensuite le passer à tabac, notamment avec des bouteilles en verre. Grièvement blessé, l’homme avait été soigné à l’hôpital Rambam de Haïfa. Et ce n’est pas la première fois que les auteurs de ratonnades anti-arabes s’en tirent sans même être recherchés par la police.

C’est ce que l’on appelle l’État de droit israélien.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article