Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > novembre > 3

Israël invente le terrorisme à géographie variable

3 novembre 2021 Brève Monde

Fin octobre, Benny Gantz, le ministre israélien de la Défense, décidait d’interdire six ONG palestiniennes – spécialisées dans la défense des droits humains – en les accusant d’être des «  organisations terroristes  » à la solde du Front populaire de la libération de la Palestine. Devant le tollé provoqué par cette décision – notamment aux États-Unis et au sein de l’Union européenne – l’État sioniste a fait marche arrière. Un porte-parole du ministère concerné a expliqué que ces ONG restaient interdites en Israël mais pouvaient continuer librement et légalement à fonctionner… dans les territoires palestiniens occupés, là où se déroule l’essentiel de leurs activités. Bref, terroristes en deçà du Mur, non-terroristes au-delà. Pour expliquer cette apparente contradiction, un membre des services de sécurité israéliens a expliqué benoîtement au journal Haaretz qu’il s’agissait surtout de ternir la réputation de ces ONG à l’échelle internationale pour leur rendre plus difficile la collecte de fonds. On est au moins fixé sur le sérieux des accusations de «  terrorisme  » et d’«  antisémitisme  » dont Israël accable régulièrement ses critiques.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article