Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > juillet > 20

Israël : à bas les crèmes glacées antisémites

20 juillet 2021 Brève Monde

Le Premier ministre israélien, Naftali Bennett, part en guerre contre « les crèmes glacées antisémites ». L’objet de son courroux : la décision du géant américain du secteur, Ben & Jerry’s, de ne plus commercialiser « pour des raisons éthiques » ses produits dans les colonies juives des territoires palestiniens occupés. De plus B & J mettra un terme, à la fin de l’année, au contrat qui le lie à une entreprise israélienne qui fabrique ses produits sur place.

Le côté amusant de l’histoire est que l’entreprise Ben & Jerry’s a été fondée en 1978 par deux Juifs américains, Ben Cohen et Jerry Greenfield. Et si leur décision est sans doute liée à la campagne du mouvement pro-palestinien Boycott, désinvestissement et sanctions, elle est aussi connectée à l’évolution de l’opinion au sein même de la puissante communauté juive américaine (7 millions de personnes), jadis soutien historique du sionisme, dont désormais 34 % des membres estiment que le traitement infligé aux Palestiniens est similaire au racisme américain, 25 % qu’Israël est « un État d’apartheid » et 22 % que l’État sioniste commet un génocide contre les Palestiniens. Une nouvelle cible toute trouvée pour Bennett : les « Juifs antisémites ». Il n’est plus à un oxymore près, mais il a du pain sur la planche.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article