Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > décembre > 28

Iran : un prisonnier français entame une grève de la faim

28 décembre 2021 Brève Monde

Détenu en Iran depuis mai 2020 pour des accusations d’espionnage, Benjamin Brière, 36 ans, a entamé une grève de la faim, a annoncé sa famille, lundi, pour protester contre ses conditions de détention. Il avait été arrêté en mai 2020 alors qu’il traversait l’Iran en touriste, à l’occasion d’un long voyage en van aménagé, entamé en 2018. Il avait été interpellé alors qu’il prenait des photos, avec un drone de loisir, dans un parc naturel. Il est détenu à la prison de Valikabad, à Mashhad, dans le nord-est du pays.

À l’heure actuelle sont enfermés dans les geôles du pays plus d’une douzaine de détenteurs de passeports occidentaux, pour la plupart binationaux. Par exemple, la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah est emprisonnée depuis juin 2019 et a été condamnée en mai 2020 à cinq ans de prison pour atteintes à la sécurité nationale. Elle est aux arrêts domiciliaires depuis octobre 2020. Son compagnon, Roland Marchal, également chercheur, avait été détenu avec elle avant d’être libéré en mars 2020, après que Paris eut élargi l’ingénieur iranien Jallal Rohollahnejad, dont les États-Unis réclamaient l’extradition pour violation des sanctions américaines contre l’Iran. Bref, les détenus occidentaux sont des pions utilisés comme monnaie d’échange par la République islamique. Ce que les ONG condamnent comme une politique de prise d’otages. Ce qui est sans doute vrai, même si bien d’autres États font de même.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article