Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > janvier > 28

Iran : un petit pas pour le football, un grand pas pour le ridicule

28 janvier 2022 Brève Monde

Des femmes ont été autorisées jeudi, pour la première depuis trois ans, à assister à un match de football opposant l’équipe nationale à l’Irak dans un stade à Téhéran. Dix mille billets, dont deux mille leur étaient réservés, étaient disponibles pour ce match. Les femmes ont accédé au stade par une entrée spéciale interdite aux hommes et où des policières en tchador, portant un badge rouge sur le bras, contrôlaient les arrivées. En octobre 2019, la dernière fois que des femmes avaient pu être spectatrices d’un match de l’équipe d’Iran, elles étaient séparées des hommes et surveillées par des policières. Depuis environ 40 ans, la république islamique leur interdit la plupart du temps l’accès aux stades, notamment pour des matches de football, car les religieux barbus soutiennent qu’elles doivent être protégées de l’atmosphère masculine et en particulier de la vue d’hommes partiellement dévêtus. Une des solutions serait de contraindre les footballeurs à jouer revêtus d’un tchador. On attend avec impatience l’opinion du guide suprême de la révolution islamique, Ali Khamenei, sur la question.

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article