Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > janvier > 25

Iran : huit ans de prison pour Narges Mohammadi

25 janvier 2022 Brève Monde

La militante pour les libertés démocratiques, Narges Mohammadi, arrêtée le 16 novembre dernier, a été condamnée à huit ans de prison et 70 coups de fouet à l’issue d’une audience qui n’a duré que cinq minutes. On ignore les détails des accusations et du verdict. Porte-parole du Centre iranien des défenseurs des droits humains, elle a été arrêtée à plusieurs reprises ces dernières années. Libérée en octobre 2020 après cinq ans de prison, elle a de nouveau été condamnée en mai 2021 à 80 coups de fouet et 30 mois de détention pour « propagande contre le système » politique iranien, diffamation et « rébellion » contre l’autorité pénitentiaire. Il lui était reproché d’avoir publié un communiqué contre la peine de mort et d’avoir organisé un sit-in de protestation pendant sa détention à la prison d’Evine à Téhéran. Rappelons qu’à la mi-janvier, une chercheuse franco-iranienne, Fariba Adelkhah, retenue depuis 2019 en Iran, a été réincarcérée à Téhéran pour avoir enfreint les règles de son assignation à résidence. Et, quelques jours plus tôt, le poète et dissident iranien Baktash Abtin était décédé en prison après y avoir contracté le Covid-19 et être resté sans soins adéquats. Tous victimes du régime des mollahs.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article