Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2020 > octobre > 19

Hôpital : aujourd’hui le blues… demain la colère ?

19 octobre 2020 Brève Entreprises

Après le déconfinement, le gouvernement a eu cinq mois pour parer à la deuxième vague. Elle pointe tout juste à l’horizon que déjà les hôpitaux sont à bout de souffle. Il n’y a eu ni embauches ni ouvertures de lits. En Auvergne-Rhône-Alpes, on déprogramme à nouveau des opérations. Le personnel hospitalier est rappelé sur ses congés, contraint de travailler même s’il est positif à la Covid-19.

Le ministre de la Santé Véran s’explique : « Notre objectif n’est pas d’avoir un nombre de [places en] réanimation extensible. » Il devrait aussi dire pourquoi : le gouvernement préfère « relancer » les profits des grandes entreprises à coup de centaines de milliards.

Ce qui se passe dans la santé ne concerne pas que les hospitaliers. C’est à tous les travailleurs de réagir. Le plus vite sera le mieux.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article