Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2015 > mai > 4

Gratter gratos

4 mai 2015 Brève

Le Medef vient d’avoir une idée de génie : supprimer deux de nos onze jours fériés, afin, selon lui, de « créer un point de PIB soit 100 000 emplois ». Une proposition vieille comme le patronat : faire travailler des jours qui étaient auparavant chômés et payés, ce n’est rien d’autre que de nous proposer de travailler gratis.

Allonger le temps de travail augmente les profits, pas les embauches. Bien au contraire. C’est ainsi que PSA, après avoir licencié les 3 000 ouvriers d’Aulnay, impose maintenant à ceux de Mulhouse de travailler en plus trois jours fériés, dix samedis matins et sept dimanches soirs. Sans oublier de nombreuses heures sup’ en semaine programmées jusqu’à fin juillet.

Où sont les emplois créés ?

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article