Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > octobre > 3

France Télécom : la justice des patrons

3 octobre 2022 Brève Entreprises

Un an de prison avec sursis et 15 000 euros d’amende pour Didier Lombard, ex-PDG de France Télécom qui a supervisé entre 2006 et 2009 la vague de licenciement conduisant au départ de plus de 20 000 salariés et au suicide de près de 40 d’entre eux. Bien que sa culpabilité soit à nouveau confirmée dans ce procès en appel, ce qui est un soulagement pour les victimes et leurs familles, la peine reste ridicule au regard de sa responsabilité. Que valent 15 000 euros d’amende pour celui qui touche près de 300 000 euros par an de retraite versés par l’entreprise depuis son départ en 2011 ?

De plus, cette procédure n’a concerné que sept des dirigeants de France Télécom, sans jamais mettre en cause la responsabilité de l’État et des actionnaires qui ont soutenu ce PDG et ses méthodes meurtrières. Car ce sont bien eux qui ont donné le feu vert pour la restructuration, allant jusqu’à lui remettre par exemple le grand prix du manager BFM en 2008 (par Éric Woerth, ministre du Budget de l’époque).

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article