Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > janvier > 30

Fin de l’entente « à gauche » au Portugal

30 janvier 2022 Brève Monde

Ce 30 janvier avaient lieu des élections législatives anticipées au Portugal. Le gouvernement socialiste avait été mis en échec le 27 octobre : les députés de l’opposition de droite, mais aussi ceux du Parti communiste (PCP) et du Bloc de gauche (BE) qui lui accordaient un soutien critique jusque-là, avaient voté contre le budget 2022.

Le Premier ministre socialiste, Antonio Costa, ne disposant pas d’une majorité pour faire passer ses lois à l’Assemblée sans les votes de ces partis a donc opté pour des élections anticipées plutôt que de répondre aux exigences du PCP et du BE qui jugeaient le budget alloué à la santé ou l’augmentation des retraites largement insuffisants. Le Premier ministre sortant a obtenu la majorité à la nouvelle Assemblée, il va donc pouvoir continuer à appliquer sa politique sans encombres parlementaires.

Une politique en faveur du capital, car même si le salaire minimum a augmenté ces dernières années sous Costa, il ne s’élève qu’à 775 euros et le salaire moyen (842 euros) a baissé entre 2020 et 2021. Plus de 10 % des travailleurs sont en dessous du seuil de pauvreté. Chômage, bas salaires et précarité aggravés par la crise Covid sont les principaux sujets de mécontentement… et le bilan du Parti socialiste qui gouverne depuis 2015, soutenu par le PCP et le BE jusqu’à aujourd’hui.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article