Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > septembre > 13

Fête de l’Huma : tout le monde n’aime pas la police  ?

13 septembre 2021 Brève Politique

Soutenus par Darmanin, le ministre de l’Intérieur, les syndicats de policiers (Alternative police-CFDT, Alliance, Synergies et Unité SGP-FO) sont vent debout contre le rappeur marseillais Soso Maness qui, lors de son spectacle vendredi soir à la Fête de l’Humanité, a fait reprendre à la foule «  tout le monde déteste la police  ». Même indignation chez le député macroniste François Jolivet, le républicain Éric Ciotti et celui du Rassemblement national, Gilbert Collard. Mais la gauche s’y est mise aussi. Selon la porte-parole du Parti socialiste, Dieynaba Diop « c’est à la République toute entière de réagir. Ce genre de propos ignominieux se tient aussi lors de manifestations, de manière beaucoup trop régulière à mon goût ». Quant à Fabien Roussel, chef de file du PCF et son candidat à la présidentielle de 2022, après avoir qualifié les policiers « d’ouvriers de la sécurité », il a affirmé « je défends trop le métier des gardiens de la paix qui travaillent dans de si mauvaises conditions pour cautionner ce genre de propos ». Une touchante unanimité.

L’an prochain, pour éviter ce genre de problèmes, l’Humanité pourrait inviter à sa fête un rappeur qui lancerait à la foule : «  Tout le monde adore la police  !  » Mais ce n’est pas sûr que cela soit repris en chœur, et avec cœur, par un public qui se trouve souvent en face de ces « ouvriers de la sécurité » dans les grèves et les manifs.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article