Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2018 > février > 26

Fermeture programmée des urgences de nuit à Clamecy : la population révoltée

26 février 2018 Brève Politique

Vendredi dernier, un millier de personnes ont manifesté avec des élus et les pompiers contre le projet de fermeture des urgences de nuit du centre hospitalier de Clamecy dans la Nièvre. La suppression de ce service vital situé à un quart d’heure de route serait une catastrophe obligeant les gens à aller à Auxerre (44 km) ou Nevers (80 km). Argument avancé par l’Agence Régionale de Santé : le manque de personnel urgentiste. Pallier cette pénurie en embauchant massivement dans ces services serait du simple bon sens. Macron fait le contraire : il prive la population de services indispensables en supprimant des emplois à tour de bras.

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article