Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > février > 8

Faute avouée… mais pas pardonnée !

8 février 2021 Brève Politique

Depuis que le gouvernement maintient les écoles ouvertes avec un protocole sanitaire minimaliste, les travailleurs de l’éducation ont alerté plusieurs fois sur le fait que les établissements scolaires ne sont pas les vulgaires garderies voulues par les patrons pour faire travailler les parents, mais qu’elles peuvent aussi être des clusters massifs. À fortiori quand l’État ne met pas les moyens pour les mesures sanitaires.

Après avoir affirmé à la Toussaint que les élèves se contaminaient davantage pendant les vacances qu’à l’école, Blanquer dit exactement l’inverse pour les vacances de février, sur lesquelles il table pour freiner l’épidémie.

Pour Blanquer, la meilleure des mesures sanitaires, c’est celle qui consiste à ne rien faire ! Pas sûr que les profs et les élèves supportent son mépris encore longtemps.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article