Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2019 > octobre > 14

Équateur : les prix flambent et le pays s’embrase

14 octobre 2019 Brève Monde

En Équateur, la contestation grandit face aux politiques dictées par le FMI qui impose une réforme du droit du travail, une baisse des salaires dans la fonction publique et la suppression de subventions sur les carburants, ce qui a entraîné une hausse de 123% des prix à la pompe et de 40% des prix des transports publics. Ces réformes ont embrasé le pays, à commencer par les populations indigènes qui représentent les franges les plus pauvres. Les routes sont bloquées, les transports à l’arrêt, les puits de pétrole occupés et les manifestants ont pris d’assaut le siège du gouvernement. Face à ce mouvement populaire, le président Moreno a déclaré l’état d’urgence et a déployé 74 000 militaires et policiers qui ont déjà fait 6 morts et plusieurs milliers de blessés. Devant la mobilisation, il a annoncé retirer son décret sur les subventions sur les carburants ce dimanche soir.

Le cas de l’Équateur n’est pas isolé : de l’Algérie à Hong-Kong en passant par l’Irak, la colère gronde contre ce système et la misère qu’il sème. La violence de l’État est à la hauteur de la peur que lui inspire la révolte des pauvres. À Quito comme ailleurs, les possédants ont de quoi s’inquiéter...

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article