Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > juin > 24

Équateur : la capitale en partie paralysée par les manifestants indigènes

24 juin 2022 Brève Monde

Au dixième jour des mobilisations contre la hausse des prix du carburant, qui se sont soldées par deux morts, des milliers d’indigènes – c’est dire d’Équatoriens d’origine amérindienne – ont manifesté dans les rues de Quito. La capitale est toujours en partie paralysée tandis que le gouvernement refuse de lever l’état d’urgence déclaré dans six des 24 provinces du pays, comme l’exige le mouvement indigène en préalable à l’ouverture de négociations. Aux cris de « Lasso dehors ! » en référence au chef de l’État, Guillermo Lasso, les manifestants ont brûlé des pneus et des branches d’arbre, tandis que des barbelés et des gardes militaires protégeaient le Palais présidentiel. Outre l’augmentation des prix du carburant, les manifestants dénoncent le manque d’emplois, l’octroi de concessions minières dans les territoires autochtones, l’absence de contrôle des prix des produits agricoles et demandent une renégociation des dettes des paysans auprès des banques. Jusqu’à présent le pouvoir a répondu à toutes ces demandes par la force.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article