Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > septembre > 13

Environnement : quand on assassine ses défenseurs

13 septembre 2021 Brève Monde

Au moins 227 défenseurs de l’environnement ont été assassinés dans le monde en 2020, la plupart en Amérique latine, a dénoncé l’ONG Global Witness dans un rapport publié lundi 13 septembre. Pour la deuxième année consécutive, la Colombie arrive en tête de ce macabre décompte, avec 65 activistes et leaders communautaires tués pour leur engagement en faveur de la défense de la nature. En dehors de la Colombie, les crimes sont concentrés au Mexique (30), aux Philippines (29), au Brésil (20), au Honduras (17) et dans une douzaine d’autres pays. Près de « trois attaques sur quatre » ont eu lieu en Amérique centrale ou en Amérique du Sud. 70 % des victimes travaillaient pour mettre fin à la déforestation et un tiers appartenait à des peuples autochtones. Parmi les principaux secteurs économiques liés à la majorité de ces assassinats on trouve : l’exploitation forestière, la construction de barrages, l’agro-industrie et l’industrie minière. Et année après année le nombre d’assassinats ne cesse d’augmenter.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article