Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2020 > avril > 27

Ouvriers des stations d’épuration

En première ligne contre le virus et les attaques patronales

27 avril 2020 Brève Entreprises

Comme l’a souligné le média militant Reporterre, les ouvriers des stations d’épuration sont en première ligne. Salariés d’un secteur indispensable, ils sont exposés à la présence du virus dans les selles. Comme tous les « essentiels », ils sont particulièrement mal payés et manquent d’équipement de protection, en particulier des indispensables masques FFP2.

Les patrons publics ou privés des stations en question n’hésitent pas à leur faire payer la crise sanitaire, comme à tous les travailleurs. Ceux du groupe Suez par exemple se voient voler cinq jours de RTT. Même la fameuse prime de 1 000 euros, du moins quand elle est à l’ordre du jour, est assortie de conditions : avoir travaillé au moins quatre semaines sur les sites pendant le confinement par exemple.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article