Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2020 > mai > 14

En chômage partiel, le travail peut continuer

14 mai 2020 Brève Entreprises

Alors que 60 % des salariés du privé ont été mis au chômage partiel par des employeurs friands des aides de l’État, bon nombre d’entre eux ont subi des pressions de l’encadrement pour continuer à travailler sur ce temps, en particulier les cadres et employés en télétravail.

Une étude auprès de 2 500 élus du personnel et représentants syndicaux a confirmé des pratiques que de nombreux témoignages révélaient déjà : des chefs qui appellent les salariés sur leurs jours de chômage partiel, leur demandent de participer à des réunions, exigent des rapports réguliers et, surtout, maintiennent la charge de travail, poussant les salariés à travailler en chômage partiel « de leur propre initiative ».

Le gouvernement a annoncé des contrôles rétrospectifs, mais il appelle déjà à épargner les employeurs « de bonne foi », qui n’auraient demandé des aides que « par erreur » ! Après la phobie, on va nous parler de « boulimie administrative » ?

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article