Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > septembre > 17

En Chine aussi le capitalisme provoque des crises

17 septembre 2021 Brève Monde

Le promoteur immobilier chinois Evergrande est menacé de faillite avec une dette de 260 milliards d’euros. Ce groupe géant, qui emploie directement 200 000 salariés, représente à lui seul 2 % du PIB de la Chine. Il s’est diversifié et a investi dans les domaines les plus divers, notamment dans des clubs de foot en Europe. Sa faillite, si l’État ne le renfloue pas, pourrait avoir des effets en chaîne considérables. L’immobilier a pris en Chine une envergure gigantesque. Des villes entières ont été construites sans que personne ne se décide à venir les habiter, dans un seul but de spéculation. Dans certains cas, les immeubles ont même été détruits pour en reconstruire d’autres à la place, sans savoir si les appartements trouveront preneurs. Les manifestations se succèdent devant le siège du promoteur, initiées par des salariés qui n’ont pas été payés et particuliers qui ont investi dans un appartement qu’ils ne verront jamais.

En dépit du dirigisme de l’État chinois central, qui est plus important que celui des États occidentaux, l’économie de ce pays n’est pas pour autant épargnée par les maux traditionnels du capitalisme, comme la spéculation et des gaspillages monstrueux. Ces aberrations sont à l’échelle du développement spectaculaire de l’économie chinoise et leurs conséquences pourraient aussi s’avérer terribles pour la population.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article